card payments
Expédition Gratuite Disponible Pour Toutes Les Commandes

La Berbérine Pour le Diabète – Est-ce une Alternative Naturelle à la Metformine ?

Écrit par Tom Von Deck
l’épine-vinette est une source naturelle de berbérine

Le nombre de cas de résistance à l’insuline, obésité, et autres troubles du métabolisme a atteint d’énormes proportions dans notre culture. Le traitement médicamenteux populaire actuellement disponible sur ordonnance est appelé la Metformine. Ce médicament s’accompagne d’effets secondaires potentiels, dont certains sont très graves (1).

La berbérine est un composé végétal qui a acquis une réputation d’alternative naturelle à la metformine. Ceci est dû au fait qu’elle peut aider le corps à diminuer le glucose sanguin de plusieurs façons avec relativement peu d’effets secondaires.

Dans cet article, nous allons examiner un certain nombre de bienfaits de la berbérine et voir comment elle se compare en ce qui concerne sa capacité à réduire la glycémie, améliorer le métabolisme, et accomplir ses autres tâches dans les différents systèmes de l’organisme. Nous avons creusé à travers des montagnes d’études scientifiques pour que vous n’ayez pas à le faire.

Qu’est-ce que la berbérine et d’où provient-elle ?

La berbérine est un phytonutriment et alcaloïde présent dans plusieurs végétaux différents, dont l’hydraste du Canada, l’épine-vinette Européen, le philodendron, le Coptide du Groenland, le Mahonia, et l’arbre à curcuma (2).

Les milieux de la Médecine Chinoise et Ayurvédique ont été conscients des avantages de la berbérine depuis l’antiquité, y compris sa capacité à diminuer la glycémie. Traditionnellement, elle était utilisée pour traiter l’inflammation, les infections, les parasites, les plaies, les ulcères cutanés et stomacaux, les indigestions, les hémorroïdes et la diarrhée dans de nombreuses régions du monde. Le diabète répandu est relativement nouveau dans l’histoire, et donc ils n’y ont pas prêté beaucoup d’attention dans les temps anciens. (3)(4)

Quels sont les avantages de la Berbérine ? 

La berbérine peut-elle vous aider à perdre du poids ?Abaisse la glycémie et améliore la sensibilité à l’insuline

La berbérine abaisse le glucose dans le sang autant que les médicaments courants utilisés à cet effet. Elle le fait de plusieurs façons différentes.

Soutient la production d’insuline dans le pancréas

Une étude datant de 2012 a souligné la capacité de la berbérine à diminuer le glucose et l’insuline dans le sang des humains et des animaux et à renforcer la sensibilité à l’insuline. (4)

Les chercheurs ont expliqué un des mécanismes derrière ces avantages : la régulation et la réparation des îlots pancréatiques. Les îlots sont des groupes de cellules dans le pancréas qui produisent des hormones. Une de ces hormones est l’insuline, qui permet à vos cellules d’absorber le glucose et de l’utiliser comme énergie.

“Ces résultats indiquent que la berbérine peut avoir une régulation bidirectionnelle dans les îlots pancréatiques. Dans le cas typique du diabète de type 2 présentant une résistance notable à l’insuline, la berbérine a réduit les taux d’insuline dans le sang en augmentant la sensibilité à l’insuline. Toutefois, dans le cas du diabète de type 1 ou au stade avancé du diabète de type 2 caractérisé par une mauvaise fonction des cellules β, La berbérine a pu augmenter la sécrétion d’insuline en réparant des îlots détruits ou épuisés, qui peut être liée à ses propriétés antioxydantes et peroxydantes anti-lipides.”

Active l’enzyme “commutateur métabolique principal”

Un talent hypoglycémiant de la berbérine est la capacité d’activer la voie de signalisation de l’adénosine monophosphate activée protéine kinase (AMPK). L’AMPK est un enzyme produit dans le cerveau. Il a gagné le surnom de “commutateur métabolique principal” parce qu’il joue un rôle important dans le métabolisme énergétique. Les défauts de la voie de signalisation de cet enzyme peuvent entraîner l’obésité et d’autres problèmes de métabolisme. La berbérine aide à activer l’AMPK. Cela aide le corps à réguler le métabolisme du glucose et des graisses. (5)

Stimule les enzymes qui décomposent le glucose

Une étude de 2014 visait à déterminer si l’activation de l’AMPK était le seul mécanisme par lequel la berbérine pouvait réduire la glycémie et a conclu que ce n’était pas le cas. Ils l’ont fait en bloquant chimiquement l’activation AMPK.Les résultats ont montré que même lorsque l’AMPK était bloqué, la berbérine réduisait encore la glycémie. Tout comme la metformine. Les auteurs en ont conclu que même lorsque l’AMPK était bloquée la Berbérine continuait de faire baisser la glycémie. Elle favorise également la métabolisation du glucose par la stimulation de la glycolyse, c’est à dire la déstructuration du glucose par les enzymes dans l’organisme. (6)

Réduit la décomposition de certains glucides et amidons

La Berbérine peut en outre être efficace contre le diabète parce qu’elle peut aussi fonctionner de la même façon dans l’organisme que les médicaments inhibiteurs de l’alpha-glucosidase et de l’alpha-amylase (par exemple Miglitol et Acarbose). Ce sont des médicaments qui empêchent la digestion des hydrates de carbone, et donc réduisent l’impact de la consommation d’hydrates de carbone sur la glycémie  (7)(8). Plus précisément, ils inhibent les enzymes qui décomposent les sucres et les amidons. Les formes naturelles de ceux-ci existent dans les plantes et comprennent la curcumine et la berbérine. (9)

Ils diminuent également le transport du glucose à travers la couche de l’épithélium intestinal (la couche de cellules entre les intestins et l’estomac où la nourriture est absorbée dans le corps).

Empêche le foie de créer trop de glucose

On a également constaté que la berbérine inhibe la gluconéogenèse ou la production de glucose dans le foie. (10)

Soutient le métabolisme

Les mêmes mécanismes qui permettent à la berbérine de contrôler les taux de sucre dans le sang et la sensibilité à l’insuline la rendent également efficace pour le métabolisme global des glucides et des graisses.

Si vous avez lu cet article depuis le début, vous savez qu’elle inhibe la production de glucose dans le foie et la digestion du glucose dans le ventre. Elle active l’enzyme AMPK, qui régule le métabolisme des graisses et du sucre. Elle répare et soutient également les îlots, les grappes de cellules du pancréas qui produisent de l’insuline.

Peut favoriser la perte de poids

Dans une étude, des sujets obèses ont pris 500 mg de berbérine trois fois par jour pendant 12 semaines. Ils ont perdu en moyenne cinq livres (2.3kg). Ils ont également perdu plus de cholestérol et de triglycéride que ce qu’ils auraient pu perdre avec d’autres méthodes de perte de poids. (11)

Une autre étude pratiquée sur des humains souffrant de syndrome métabolique a conduit à une plus grande perte de poids dans la même durée. En trois mois, leur indice de masse corporelle (IMC) est passé d’une moyenne de 31,5 à 27,4, ce qui les a fait passer de l’obésité à l’embonpoint. Ils en ont pris 300 mg, trois fois par jour. La résistance à l’insuline a probablement joué un rôle dans la quantité de poids perdu. (12)

Une étude de 6 mois portant sur la metformine et la perte de poids a suivi 154 patients qui en prenaient jusqu’à 500 mg deux fois par jour. Ils ont perdu beaucoup de poids, surtout ceux ayant une forte résistance à l’insuline. Les participants non traités ont pris du poids. (13)

La berbérine a de multiples mécanismes qui aident à réguler le métabolisme et à causer une perte de poids.

L'AMPK déclenche la production de nouvelles mitochondries (représenté)L’AMPK déclenche la production de nouvelles mitochondries (photo)

Réduit l’inflammation

En 2014 une analyse des études a étudié les effets anti-inflammatoires de la berbérine sur les personnes souffrant de troubles métaboliques comme le diabète, qui est également un trouble inflammatoire.Dans l’analyse, ils ont noté un grand nombre d’activités antioxydantes et anti-inflammatoires chez les humains et les animaux. (14)

Tue les bactéries, les virus et les champignons

De nombreuses études scientifiques révèlent la capacité de la berbérine à tuer les bactéries, les virus, les champignons et les parasites. Elles sont trop nombreuses pour pouvoir les mentionner ici. Cependant, en voici quelques-unes notables.

Une étude de 2014 a noté sa capacité à lutter contre la prolifération de candida, une infection fongique qui commence dans le système digestif et peut se propager à tous les systèmes du corps. (15)

Une étude sur les rongeurs menée en 2011 a réduit la mortalité par le virus de la grippe de 90 % à 55 %. (21)

Des chercheurs en 2005 ont découvert que la berbérine aidait certains antibiotiques à combattre la bactérie mortelle du staphylocoque doré (SARM) résistant à la méthicilline dans une relation synergique par rapport aux témoins. (16)

Accélère la cicatrisation des plaies

Les effets antibactériens et anti-inflammatoires de la berbérine peuvent aider les blessures à guérir plus rapidement.

Favorise la santé du cœur et abaisse le cholestérol

L’hyperglycémie, les triglycérides et le cholestérol malsain augmentent le risque de maladie cardiaque.La berbérine réduit les trois et élève le taux de cholestérol sain. (17)

Dans une étude à long terme publiée en 2003, la berbérine a considérablement amélioré le taux de survie des personnes qui souffraient auparavant d’insuffisance cardiaque. (18)

Réduit l’accumulation de graisse dans le foie

Une analyse de 2013 des études scientifiques a examiné la capacité de la berbérine à réduire le stockage de graisse dans le foie.Les chercheurs ont confirmé cette capacité et ont recommandé d’autres études pour déterminer comment la berbérine y parvient. (19)

Peut améliorer l’humeur

Une étude de 2008 a augmenté les niveaux de sérotonine (19%), de dopamine (52%) et de norépinéphrine (29%) dans le cerveau des rats dans les 15 jours en utilisant de la berbérine. (20)

Les chercheurs ont examiné des études existantes en 2019 et ont noté de nombreuses façons dont la berbérine améliore l’humeur, en particulier chez les patients souffrant de troubles de l’humeur. (22)

Favorise l’équilibre des bactéries intestinales

Image 3D des Bactéries IntestinalesImage 3D de bactéries intestinales

Une étude menée en 2010 auprès d’hommes adultes de tous âges, de toutes formes et de toutes tailles a établi un lien entre les excès de certains types de « mauvaises bactéries » dans l’intestin et le diabète de type 2. (23)

Dans une analyse des études existantes de 2018, les chercheurs ont souligné plusieurs liens entre les troubles métaboliques comme le diabète et l’écosystème des bactéries intestinales. Ils imputent les taux élevés de diabète à l’alimentation moderne riche en aliments transformés riches en glucides et en graisses avec un manque de fibres. Les bactéries intestinales saines se nourrissent de la fibre et créent des acides gras à chaîne courte (AGCC) qui réduisent l’inflammation.Les personnes atteintes de diabète ont des niveaux inférieurs de bactéries intestinales qui créent des AGCC. Tous ces facteurs, combinés à l’utilisation excessive de médicaments antibiotiques, mènent à plus de cas de diabète que dans les périodes précédentes de l’histoire. (24)

Les mêmes chercheurs ont également noté d’autres substances chimiques produites par les bactéries intestinales saines qui aident à prévenir les troubles métaboliques et à soutenir le système immunitaire et les organes dans tous les systèmes du corps.

Selon une étude chinoise en 2011, la berbérine qui n’est pas absorbée et utilisée par le corps peut supprimer les « mauvaises » bactéries intestinales et inhiber leur reproduction. Certaines de ces souches de bactéries aident à créer les conditions pour le diabète. La berbérine qui est absorbée peut aider à supprimer ces souches, aussi, mais les scientifiques ont examiné principalement la berbérine qui est restée dans le système digestif.  (25)

Les chercheurs ont cité une étude montrant que la berbérine ne supprime pas les souches probiotiques saines dans les groupes lactobacillus et bifidobacterium. Ces groupes comprennent la plupart des souches saines que vous pouvez trouver dans les suppléments probiotiques, le yogourt et d’autres aliments riches en probiotiques. Ils ont également souligné une autre étude d’une boisson de lait probiotique ralentissant un certain nombre de symptômes diabétiques chez les rats consommant des quantités élevées de fructose. En supprimant les mauvaises bactéries, la berbérine soutient la croissance des probiotiques.

Réduit la gravité de l’acné

Une étude iranienne menée en 2012 sur des adolescents atteints d’acné modérée à sévère a réduit leurs scores de sévérité de l’acné de Michaelson de 45% en moyenne en quatre semaines par rapport à un placebo. Ils ont utilisé 600 mg d’extrait d’épine-vinette par voie orale par jour. (33)

Berbérine contre Metformine : La berberine est-elle le substitut naturel ?

Tout d’abord, permettez-nous de vous rappeler que cet article n’est pas destiné à être un substitut pour le diagnostic et les conseils médicaux de votre médecin. Deuxièmement, voici quelques bonnes nouvelles pour la berbérine.

Une étude de 2008 a suivi 36 adultes nouvellement diagnostiqués avec le diabète de type 2 pendant trois mois. Les sujets ont reçu au hasard de la berbérine ou de la metformine.Les deux ont montré une efficacité similaire pour abaisser la glycémie. La berbérine a donné de meilleurs résultats que la metformine pour le métabolisme des graisses. (26)

Dans la partie B de l’étude, on a examiné 48 adultes atteints de diabète de type 2 « mal contrôlé ». La berbérine a amélioré la glycémie et le taux de cholestérol ainsi que le métabolisme des graisses. Les seuls effets secondaires signalés étaient des symptômes gastro-intestinaux temporaires : pets, douleurs gazeuses, diarrhée et constipation. Il n’y a eu aucun dommage aux fonctions hépatiques ou rénales. (26)

Les scientifiques médicaux ont conclu que la berbérine « peut servir de nouvelle drogue candidate dans le traitement du diabète de type 2. »Ils ont noté son faible coût et l’innocuité relative par rapport aux médicaments établis ayant des effets similaires. Ils ont également recommandé de nouvelles études portant sur une plus grande part de la population de patients diabétiques. (26)

Une analyse en 2015 des études scientifiques publiées dans le Journal of Ethnopharmacology compare les effets de la berbérine sur les diabétiques de type 2. Researchers looked at 27 randomized controlled clinical trials with a total of 2,569 patients participating. These were placebo studies. Some also compared results of berberine to placebos with and without exercise programs and other “lifestyle interventions.” Others compared berberine with oral drugs that lower blood sugar. (27)

The researchers concluded that berberine with lifestyle intervention was more effective at lowering blood glucose compared to lifestyle intervention alone with placebo. La berbérine a montré des effets positifs supplémentaires sur la glycémie lorsqu’elle est combinée à des médicaments pharmaceutiques similaires. Ils ont conclu que la capacité de la berbérine à réduire la glycémie est aussi efficace que les traitements conventionnels. Ils ont également recommandé la berbérine pour ceux qui ne peuvent pas se permettre de médicaments tout en appelant à plus d’études pour régler les questions sans réponse. (27)

Verdict : La berbérine semble être une alternative naturelle aux médicaments hypoglycémiants comme la metformine. Mais rappelez-vous : consultez toujours votre prestataire de santé avant de traiter n’importe quelle maladie avec des nutriments. Il dispose des ressources nécessaires pour effectuer les diagnostics et les tests appropriés. Si vous avez un problème de santé complexe ou plusieurs maladies, ils sont également mieux équipés pour le détecter.

Berbérine contre Metformine Effets secondaires

side effects écrit avec des comprimésEffets secondaires de la metformine

Effets secondaires courants

En provenance de Drugs.com : (1)

“Les effets secondaires couramment signalés de la metformine comprennent l’acidose lactique, la diarrhée, les nausées, les nausées avec vomissements, les vomissements et les flatulences. Autres effets secondaires : asthénie et diminution du concentré sérique de la vitamine B12.”

Le même site Web recommande de consulter votre médecin si vous rencontrez les problèmes ci-dessus après la prise de metformine. Les autres effets secondaires courants à surveiller comprennent les crampes musculaires, les mictions douloureuses, les douleurs ou l’inconfort à l’estomac, la fièvre, les frissons, la somnolence et la perte d’appétit.

Effets secondaires moins fréquents

Les effets moins courants de la metformine comprennent les sueurs froides, l’anxiété, les étourdissements, la vision floue, les battements de cœur rapides ou irréguliers, les maux de tête, la confusion, les troubles de la parole, la difficulté à respirer, la faiblesse et quelques autres.

Rappelons que la metformine peut causer l’acidose lactique. Les cas extrêmes d’acidose lactique causée par la metformine ont causé une baisse dangereuse de la tension artérielle, l’hypothermie et l